La Seconde Guerre Mondiale : Notions générales 

La Seconde Guerre Mondiale est un événement majeur de l'histoire de l'humanité .

Elle n'épargna aucune terre habitée .

La majorité des Etats souverains de 1939 y prirent part ainsi que les empires coloniaux de France , de Grande Bretagne , des Pays Bas et d'Italie qui englobaient alors presque tous les pays non souverains de la planète et la structure politique du monde d'après-guerre fut largement déterminée par l'issue du conflit .

La guerre envoya des Brésiliens combattre en italie , des soldats hindous  de l'empire britannique se battre en Afrique du Nord  ou en Europe tandis que d'autres hindous prenaient les armes aux côtés des Japonais .

Des Autrichiens ont envahis la crète sous l'uniforme allemand en 1941 , des Australiens combattirent des Français vichystes en Syrie , des pilotes de chasseur polonais ont défendu Londres pendant la bataille d'Angleterre , des Cosaques ont défendu les plages allemandes de Normandie contre les Américains , des Maoris de Nouvelle Zélande ont attaqué des soldats italiens en Libye .

J'en passe .

La guerre fut aussi faite et subie par les civils .

Le paroxysme de cette tuerie fut l'extermination systématique de populations et de communautés entières en Europe et en Chine .

La guerre exigeait également la mobilisation de la main d'oeuvre civile suru ne échelle sans précedent .

Avec plus de 60 millions de morts , la Seconde Guerre Mondiale n'arrête pas de faire parler d'elle .

Voici un court résumé de cette terrible guerre à l'aide de carte et de petits résumés très pertinants trouvés sur Linternaute.com .

1939  : 

En janvier 1939, l'Europe est partagée entre fascisme et démocratie

Carte de l'Europe à la veille de la guerre

En 1939, l'Europe est divisée en trois grandes tendances politiques : les démocraties, essentiellement à l'ouest, le communisme en Russie et les dictatures d'Europe centrale. 


Favorisée par la crise de 1929, l'arrivée au pouvoir des idéologies
fascistes et nazies influence fortement les régimes autoritaires.

En face, les pays démocratiques, encore pacifistes, ont déjà montré leur faiblesse en laissant faire l'Anschluss et en abandonnant la Tchécoslovaquie lors des accords de Munich. 

De même, en Espagne, Franco est en passe de l'emporter. Mais France et Angleterre espèrent que les nazis s'attaqueront avant tout à l'URSS, espoir que le pacte Germano-soviétique remettra bientôt en cause.


1940 : 


L'Europe sous le feu de la Blitzkrieg :

Carte de l'Europe sous le feu de la Blitzkrieg

En juillet 1940, l'Europe subit de plein fouet la puissance allemande .

Au cours de l'année 1939, les régimes italien et allemand révèlent leurs visées expansionnistes en Europe. Tandis que l'Albanie tombe aux mains de l'Italie, l'Allemagne achève de démanteler la Tchécoslovaquie.

Quand Hitler s'attaque à la Pologne, la France et l'Angleterre lui déclarent la guerre. 


Quant à l'URSS, elle fait jouer la clause secrète du pacte germano-soviétique et envahit les pays Baltes et l'est de la Pologne. 

La "drôle de guerre" débute : pas d'action militaire en dehors de l'invasion du Danemark et de la Norvège en avril 1940 .

Quand Hitler entre en action le 10 mai, il s'empare rapidement des Pays-Bas, du Luxembourg, de la Belgique et de la France. Seule l'Angleterre parvient à résister.

L'Europe nazie :
Carte de l'Europe nazie

En novembre 1942, la domination nazie sur l'Europe est à son apogée :

L'opération Barbarossa lancée le 22 juin 1941 contre l'URSS, se traduit par une avancée très rapide à l'Est. L'URSS rejoint alors les Alliés. En Europe centrale, l'Axe contrôle rapidement la Yougoslavie et la Grèce. 


En Afrique du Nord, l'Afrikakorps de Rommel soutient les Italiens en Libye et s'attaque à l'Egypte. Cependant, les Alliés lui opposent une bonne résistance à el Alamein. 

Après le débarquement de novembre 1942, Maroc et Algérie sont aux mains des Alliés.


Ce même mois, Hitler décide d'occuper la France entièrement. En fait, derrière l'apparente domination
des nazis, novembre 1942 annonce le tournant de la guerre.

A l'Est, les troupes allemandes ont souffert de l'hiver russe tandis que la résistance soviétique à Stalingrad pousse les nazis dans leurs derniers retranchements.


La France sous l'occupation:

Carte de la France sous l'occupation

Après l'armistice de Rethondes le 22 juin 1940, le pays est divisé en deux grandes zones. Au nord de la Loire, et le long des côtes atlantiques, la France est occupée par l'armée allemande. Certaines zones sont dites "interdites" : la côte où
les nazis établissent le mur de l'Atlantique, et l'est, où les civils exilés en masse sont interdits de retour. 


Par ailleurs, l'Alsace et la Lorraine intègrent le troisième Reich tandis que le nord est rattaché à l'administration militaire de
Bruxelles et que l'Italie occupe quelques zones frontalières. 

Le sud est laissé au soin du régime collaborationniste de Vichy. Mais le 11 novembre 1942, après le passage des colonies africaines sous le contrôle des Alliés, l'occupation s'étend à tout le pays.


L'expansion japonaise en Asie :


Carte de l'expansion japonaise en Asie-Pacifique

En 1942, le Japon atteint son expansion maximale en Asie et dans le Pacifique .

Depuis les années 1930, le Japon cherche à élargir sa zone d'influence en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique. Après avoir profité de la faiblesse de la Chine pour créer le Mandchoukouo, il est entré en conflit avec celle-ci dès 1937, et occupe
dans la violence la côte orientale.

Dans l'océan, le Japon prend possession des archipels et fait route vers l'Australie. 

Seuls les Etats-Unis, qui possèdent quelques bases avancées, peuvent lui opposer une résistance.

C'est pourquoi le Japon tente de détruire la flotte américaine à Pearl Harbor. 


Les Etats-Unis entrent alors en guerre, et, au bout de six mois, donnent deux coups d'arrêt à la flotte japonaise : à Midway et dans la mer de Corail.

1943 : le tournant de la guerre


carte de l'Europe en 1943, le tournant de la guerre


Les brèches ouvertes par les Alliés à Stalingrad et el Alamein depuis la fin 1942 se concrétisent par le recul des forces de l'Axe. Sur le front est, les Soviétiques ont finalement repris le contrôle de Stalingrad, infligeant de lourdes pertes aux nazis.


Mais, handicapés par l'hiver, ceux-ci parviennent à passer à l'offensive dès le printemps, jusqu'à la bataille de Koursk après laquelle leur reflux est continu. 

Au sud, les Alliés maîtrisent l'Afrique et, suite au débarquement en Sicile, sont parvenu à faire tomber Mussolini. Après l'arrestation puis l'évasion du Duce, l'Italie est partagée en deux : le sud combat auprès des Alliés, la République de Salo auprès de l'Axe.


1944-1945 : la victoire des Alliés

Carte de l'Europe en 1944-1945 : la victoire des Alliés


En un an et demi, l'Axe est submergé par les Alliés jusqu'à la capitulation sans conditions
Subissant les assauts des Alliés à l'ouest et à l'est, l'Allemagne nazie s'écroule.


La libération de l'Italie s'est poursuivie et surtout les débarquements de Normandie, puis de Provence, ont permis la libération de la France et du Benelux. A l'est,
l'avancée des chars russes est tout aussi irrésistible, elle fait reculer l'armée allemande et fait tomber les gouvernements pro-nazis d'Europe centrale. 


Les Allemands tentent quelques contre-attaques, notamment dans les Ardennes, espérant
conserver leur frontières de 1939. 


Mais les Alliés, depuis la conférence de Téhéran, veulent une capitulation sans conditions des forces de l'Axe. Ceux-ci luttent donc jusqu'à la jonction de leurs armées et la capitulation de l'Allemagne le 7 mai.


Deux débarquements et l'aide de la Résitance pour libérer la France :

Carte de la libération de la France


La libération du territoire français est une étape importante pour le reflux de l'armée nazie. 

Le mur de l'Atlantique fortifie les côtes du pays. Malgré les réticences de Churchill, un débarquement en Normandie est décidé. 


L'opération Overlord connaît des débuts très difficiles mais les Alliés progressent vite.

La Résistance a un rôle non négligeable en harcelant les Allemands : ceux-ci doivent y consacrer plusieurs divisions. 

En remontant vers le front nord,la division " Das Reich" commet de tristes exactions à Tulle et Oradour-sur-Glane. 

Ce départ vers le nord facilite d'ailleurs l'action des forces débarquées le 15 août en Provence, dont l'avancée est très rapide.

L'armée japonaise dépassée :

Carte de la victoire américaine dans le Pacifique


Jusqu'à la fin de l'année 1942, l'armée japonaise multipliait les offensives, mais à partir de la bataille de Guadalcanal et de la libération de Tarawa, l'initiative change de camp. 

Optant pour les stratégies des "sauts de puce", consistant à avancer et s'établir d'île en île, et du "saute-mouton", consistant et à laisser les îles les mieux défendues, les Etats-Unis se créent un couloir vers le Japon. 


C'est avant tout en mer que se jouent les grandes batailles, terrain où les Etats-Unis dominent progressivement. 

Sur terre, les combats sont acharnés et coûteux en vie humaine : 

les Américains optent pour des bombardements intensifs puis pour la bombe atomique. 

Le Japon capitule alors sans conditions le 2 septembre 1945 .

Une Europe d'après-guerre divisée :
 

Carte l'Europe d'après guerre : un continent divisé

En 1947, l'Europe est à nouveau partagée .

Après la capitulation de l'Allemagne, le visage de l'Europe est à nouveau bouleversé. 


Rapidement, l'ennemi commun n'existant plus, des dissensions apparaissent entre les démocraties occidentales et l'URSS. 

Cette dernière ne laisse pas véritablement le choix du régime dans les pays qu'elle a libérés, refusant ainsi d'appliquer les principes retenus lors de la conférence de Yalta.

Ainsi, dès 1947, Churchill évoque l'existence d'un "rideau de fer" qui traverse l'Europe. Les tensions entre les deux camps
sont d'ailleurs particulièrement visibles dans les zones d'occupation quadripartites, l'Allemagne et l'Autriche. 

C'est aussi la fin de la puissance européenne. Le monde, désormais bipolaire, est dominé par les Etats-Unis et l'URSS.


Je suis l'auteur de plusieurs travaux sur cette période , notamment deux sites internet :

Memoiredoradour :

http://histoireconstitution44.cowblog.fr/images/697749934.jpg


Ouvert en février 2007 , ce site regroupe le résultat de mes recherches tournant autour de la tragédie d'Oradour sur Glane le 10 juin 1944 ou 642 hommes femmes et enfants ont été massacrés par des éléments de la 2ème division blindée SS Das Reich .

Cependant je ne me limite pas au récit des faits de la journée du 10 Juin et j'explore tout Oradour , de la vie du village , j'essaie de retracer les biographies de ses habitants , une vision du village , avant , pendant et après le massacre , en résumé tout ce que j'ai pu récolter depuis mes premiers travaux de recherches qui datent d'avril 2006 .

 

 
 

 

 
http://histoireconstitution44.cowblog.fr/images/banff.jpg

Ce site construit simplement pour que lecteur puisse mieux cerner les
évènements est dédié aux mouvements de Resistances dans le monde durant la seconde guerre mondiale .


Conseil de lectures :



De l’invasion de la Pologne à la capitulation japonaise en passant par les plus grandes batailles, les débarquements, les décisions politiques, toutes les dates clés de la seconde guerre mondiale sont ici traitées. 

Les évènements sont expliqués avec clarté et précision pour rendre accessible à tous cette partie de l’histoire.


Ce site est propulsé par Viaduc