Oradour et le procès de Nuremberg

 

Crée par les alliés c'est au tribunal militaire international de Nuremberg qu'allaient être jugés les principaux dirigeants nazis .

 

Les audiences se sont déroulées du 18 octobre 1945 au 1er octobre 1946 .

 

Le massacre d'Oradour a été évoqué à plusieurs reprises par le ministère public représentant l'accusation et lors des interrogatoires de témoins et des accusés .

 

A l'audience du 31 janvier 1946 , l'accusation française déposa le livre publié par le

:" Service des crimes de guerre ennemis en France" et lu la note du général secrétaire d'Etat du :" Gouvernement de Vichy" adressée à la commission d'armistice de Wiesbaden en juillet 1944 .

 

Cette note suscita une réaction de rejet du haut commandement de la Wehrmacht en mars 1945 .

 

Si des officiers généraux allemands tel que Gleiniger à Limoges , Rundstedt , ont pu demander qu'une enquête soit ordonnée à propos du massacre , il n 'y a pas eu de suite .

 

L'ancien général SS Hauser affirma à l'audience du 6 août 1946 n'avoir eu aucune conaissance de ces faits avant le procès .

 

Runstedt déclara le 12 septembre 1946 :

 

:" [...] des excès tels que ceux d'Oradour , je les ai condamnés[...]" .

 

Le massacre d'Oradour est apparut comme un excès de zèle pour les anciens soldats de la Wehrmacht .

 

Des centaines de massacres de populations civiles ont été organisés et encadrés par des ordres criminels mis en évidence par la documentation publiée du Tribunal de Nuremberg .

 

 

 

Ci-dessus : Le livre :" Service des crimes de guerre ennemis en France" tiré de ma collection personnelle .

 

Annexe :

Intéressante page sur le procès de Nuremberg :

http://pagesperso-orange.fr/d-d.natanson/nuremberg.htm

 

 

Ce site est propulsé par Viaduc